A La Renverse

Posted on
Noté 5.00 sur 5 basé sur 1 notation client
(1 avis client)

Description

 

Berlin. A quelques jours du Festival International du Film, des meurtres aux recettes bien particulières sont commis dans un hôtel fraîchement restauré. La jeune policière, Friedericke Jungnickel mène l'enquête. Face aux nombreuses personnes suspectes, réussira-t-elle à découvrir le vrai coupable surtout quand l'amour s'en mêle ? A La Renverse est une comédie policière, une sale farce, fourrée d’humour, pimentée à l’insolence et surtout truffée d’intolérance.

 

EXTRAITS

(...) Tandis qu’à l’intérieur de la pension on râlait sur les désagréments de la climatisation, à l’extérieur l’ouvrière Cécilia Castiglione maugréait contre le froid, le vent et la neige gluante. Elle s’affala sur un tas de gravas, déjà épuisée à peine levée. L’entreprise G@zonline achevait les travaux de remblaiement d’une canalisation qui avait lâché à cause des intempéries. Le nez pointé vers le ciel,  Cécilia observa cette chape de nuages sombres qui stagnait sur la ville depuis plus d’une semaine. Il neigerait de nouveau avant qu’elle ait fini son travail. à l’idée de rester dans ce courant d’air hivernal, les pieds pataugeant dans de la gadoue gelée, elle se serait bien installée dans le camion avec un chocolat chaud. La patronne venait d’arriver pour constater l’avancement des travaux. Elle en profitait également pour surveiller son ouvrière. La chef n’appréciait pas trop ce genre de pause qui pouvait nuire à l’image de son entreprise. Pourtant, l’activité n’avait cessé de croître cette année et Cécilia avait bien espéré une petite augmentation. Cette pingre d’employeuse avait tout réinvesti dans du matériel neuf. Un beau camion. La belle affaire ! L’ouvrière s’accorda néanmoins quelques minutes, le temps de fumer une cigarette, rageant contre le vent qui éteignait la flamme du briquet. Elle se recroquevilla, nez au mur. Que la patronne lui fasse une réflexion sur le tabac et elle lui dirait d’aller au diable ! Elle s’apprêtait à un nouvel essai quand elle aperçut, à quelques centimètres de là, un téléphone portable à demi enseveli par la neige. D’abord tentée de le récupérer pour son compte – il était chouette de loin – elle eut soudain un mouvement de recul. Elle se contracta, le souffle coupé net. Elle parvint à se lever et émit un cri strident, laissant tomber la cigarette qui patientait sur le bord de ses lèvres.

— Farida ! hurla-t-elle, les yeux exorbités.

— Quoi ? râla le patronne agacée par son employée inactive.

— Amène-toi, y a un blême !

— T’as remarqué que t’avais le cul sur les pavés que nous devions remettre en place ?

— Charrie pas, y a une main qui sort de terre ! (...)

One thought on “A La Renverse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *